Patience

 

 


PATIENCE

 

le soleil retourne au silence
le midi du soleil t'arrête
les yeux du soleil se dilatent
pourtant le soleil du jardin
pousse un long cri dans le silence

ta route est noire au bord du ciel
au bout de ta route un vent saigne
au bord de ta route il fait nuit
pourtant ta route armée d'étoiles
au bord des nuits décrit le ciel

la nuit revient au pied d'un arbre
l'air de la nuit retient ton rêve
l'or de la nuit retourne au feu
pourtant la nuit craint tes terreurs
quand un oiseau habite un arbre

le feu ne voit pas ses cavernes
le bois du feu sourit aux arbres
la vie du feu n'est pas le feu
pourtant le feu de mon amour
fait briller le bois des cavernes

la source au cœur de l'herbe est lourde
l'or de la source oblique au jour
l'eau de la source oublie son fleuve
pourtant la source est comme une aile
quand ta nuit rêveuse est si lourde

ta vie ta cendre et ce qui fut
maintient ta vie dans l'autre oubli
faible est ta vie et le jour monte
pourtant ta vie est feu qui couve
enchevêtrée dans ce qui fut

le nord des nuits prend les étoiles
autour du nord décroît ton ciel
plus loin du nord tu désespères
pourtant le nord façonne encore
le vase ébréché des étoiles